Green Friday : 2 arbres plantés pour chaque commande passée

Cap sur les vins d'Espagne

Cap sur les vins d'Espagne

Un vent de modernité souffle sur la péninsule Ibérique. Depuis 20 ans, entre investissements et nouvelle génération, le vignoble est remarqué pour son dynamisme. Ce qui n’empêche pas les viticulteurs de laisser la part belle aux cépages autochtones historiques.

Pour l’amateur de vin, l’Espagne est un terrain de jeu passionnant. Le pays compte 63 appellations : juste ce qu’il faut pour ne pas se perdre ni tourner en rond. 

Le plus vaste vignoble du monde se distingue par sa grande diversité de cépages utilisés. Les internationaux merlot, syrah et chardonnay s’implantent progressivement mais ils ont la politesse de laisser le devant de la scène aux variétés autochtones. L’Espagne est sûrement le pays viticole avec le meilleur rapport qualité/prix. Des rouges intenses d’Andalousie aux blancs perlants du Pays basque sans oublier les vins volcaniques des Canaries, il y en a pour tous les goûts et budgets.

Sur la bouteille, l'appellation est suivie des deux lettres D.O. ou Denominación de Origen.

En plus de la provenance, l’étiquette peut indiquer, à côté du millésime, le degré de vieillissement en barrique.

Vino de Crianza : 2 ans dont au moins une année en fût de chêne

Vino de Reserva : 3 ans dans au moins une année en fût de chêne

Vino de Gran Reserva : 5 ans dont 2 ans en fût de chêne.

 

Castilla La Mancha (520 000 hectares)

Aux portes de Madrid se dresse le plus vaste vignoble du monde. Et pour vous donner une idée de ce poumon viticole, dites-vous qu’il assure 50 % de la production nationale. Longtemps destiné à une production de masse, il s’est structuré à la fin du xxe siècle. La moitié du vignoble revendique une D.O. (Denominación de Origen).


Andalousie (86 000 hectares)

C’ est ici que les premiers vins espagnols furent élaborés, il y a 3000 ans. Le Portugal a son porto et l’Espagne son xérès (“jerez” en espagnol, “sherry” en anglais). Il s’agit d’un vin blanc fortifié à l’eau-de-vie et vieilli en fût qui atteint un taux d’alcool d’au moins 18 %. L’idée d’ajouter de l’eau-de-vie remonte à l’époque où il était nécessaire d'empêcher le vin de tourner au cours de longs périples maritimes. Selon l’élaboration, le xérès se décline en plusieurs catégories : du plus sec au plus doux. Shakespeare reste celui qui en parle le mieux : « Un bon xérès a deux effets : d'abord, il monte au cerveau, éloigne les tristes et sottes pensées qui l'enténèbrent, délie la langue et l'esprit ; ensuite, il réchauffe le sang et en chasse la couardise. »


Rioja & Navarre (80 000 hectares)

La Rioja a des airs de Bordeaux : connue à travers le monde entier pour ses vins très concentrés, issus d’assemblage et pour lesquels les vieilles vignes sont particulièrement appréciées. Et ces points communs ne sont pas le fruit du hasard puisque de nombreux Bordelais ont investi dans la région à la suite de la crise du phylloxéra à la fin du xixe siècle.


Castilla y Léon (68 000 hectares)

Hormis Arlanza et Bierzo, toutes les appellations sont blotties sur les rives du Duero ou de son confluent. La vie n’est pas douce pour la vigne dans cette région qui subit d’intenses gelées en hiver et de fortes chaleurs en été. Mais ne dit-on pas que la vigne doit souffrir pour offrir un grand vin ?


Catalogne 61 000 hectares

La Catalogne est connue pour son Cava, majoritairement produit dans la D.O. Penedès. Ce vin effervescent tend à concurrencer certains champagnes et prosecco grâce à son excellent rapport qualité/prix. On note également une production de rosés qui bénéficie du doux climat méditerranéen.

 

Continuez votre exploration des vins du monde à travers les pages de notre Atlas des vins du monde par ici